isa_sem48_1_1

En mini modèle il peut servir de marque place, mini boite à chocolats, à trésors, cadeau d’assiette …en moyen ou grand modèle il emballe joliment un cadeau.

isa_sem48_2_1

 

Découpez selon les gabarits (ls demander par mail) 1 devant et 1 dos, 2 côtés, et 2 anses dans le Bazzill de votre choix, puis 1 languette ou 2 pour le grand modèle, pour une meilleure résistance.

Utilisez votre logiciel de retouche d’image ou votre scanner pour agrandir ou diminuer la taille du sac.

Marquez les plis (en pointillés sur les gabarits) au plioir. Vérifiez sans les coller que les différents morceaux correspondent bien. Percer les trous des anses puis en regard ceux des devant et dos.

Encrez les bords et les plis.

Tamponnez, décorez tous vos papiers avant de les assembler.

Collez (avec du scotch fort) le devant à 1 côté, puis le dos, puis le dernier côté. Coller les languettes de fond entre elles par des pastilles de double face.

Décorez puis fixez les anses avec des brads.

Coller les 2 languettes l’une sur l’autre pour la renforcer, la décorer, la placer au dos avec le gros brads, fixer le velcro ou la fermeture magnétique.

isa_sem48_fermeture5

décorer avec un tag ou des embellissement …

Pour une finition parfaite, vous pouvez coller des petits carrés de Bazzill assorti au dos des brads.

isa_sem48_2_2

isa_sem48_3_2

 

isa_sem48_4

Matériel utilisé :

2 feuilles de Bazill, (soit 3 A4 soit 2 de 30 x 30 pour le grand modèle, 2 A4 pour le petit) assorties ou contrastées

4 petits brads et 1 plus gros pour la languette.

fermeture : morceau de velcro, ou aimant (ou un snaps)

scotch double face.

isa_sem48_6copie

 

Côté technique :

Les encres métallisées : j’ai testé pour vous cette semaine les encres « brilliance » platinum planet (argenté) et cosmic copper (cuivré). J’ai trouvé ces encres très crémeuses, très couvrantes, cela ne se voit pas forcément sur les photos mais « en vrai » elles sont joliment scintillantes, même sur ton foncé. Il faut juste un peu de patience (temps de séchage) pour ne pas en avoir plein les doigts lorsque on encre les bords ;o)

J’utilise depuis des années (environ 8 ans !!) une Colorbox gold que je recharge régulièrement (recharge en flacon vendue à part) et qui est toujours impeccable … elle est parfaite pour encrer les bords et obtenir une jolie impression dorée même sur fond foncé.

Ces encres sont idéales en fin d’années pour les décors de fête, et tout l’hiver pour les motifs à connotation « neige ». en forme de goutte d’eau, elles sont très pratiques pour encrer les contours, les détails, et se glisser dans tous les recoins de nos différents motifs.

 

Embossage : j’ai utilisé une poudre « Victoria » détail gold (rendu plus fin des détails), silver et copper.

Pour embosser un motif tamponné, avec de la poudre à embosser, il faut :

Une encre qui « colle » : il en existe différentes marques mais je reste fidèle à la Versamark qui est parfaite pour cette technique et a l’avantage de cumuler plusieurs fonctions ;o)

De la poudre : là aussi, de nombreuses marques existent, j’ai testé pour l’instant la Victoria et la Distress

Une source de chaleur qui fera fondre et gonfler la poudre. L’idéal est un heat gun, sorte de décapeur thermique, ressemblant à un sèche cheveux mais ne soufflant pas d’air. Son prix tend à la baisse mais il n’est pas indispensable quand on débute. Vous pouvez le remplacer par la chaleur d’un grille pain (attention els doigts ;o), d’une ampoule halogène (attention les yeux ;o) ou même d’une bougie. Cependant si vous scrapez, bricolez et tamponnez régulièrement, un heat gun est un outil à usage multiple bien appréciable en terme de gain de temps et de sécurité. Il permet de réduire le plastique fou par exemple à une vitesse record sans avoir à chauffer le four.

Pensez que tout ce qui colle la poudre peut être embossé : des pastilles ou des rubans de scotch, des glue dots en pastille ou en ligne (voir les photophores), des motifs dessinés avec un tube de colle …

Et si vous n’avez pas de brads de la teinte souhaitée, pas de problème, tenez votre bards avec une pince à manche long, imprégnez le de Versamark, puis trempez le dans la poudre à embosser, chauffez le brads, et voilà ;o) (voir le brads carré du panier vert et rouille).

 

Les photophores peuvent être embossés avec des tampons, de la Versamark et de la poudre à embosser, pensez simplement à utiliser des photophores carrés ou du moins plats, car tamponner de la Versamark sur un verre bombé relève presque de l’exploit pour avoir un motif net et précis (j’ai testé pour vous ;o)))

 

Petits trucs perso :

je garde mes poudres dans des barquettes type « beurre allégé », cela me permet de plonger un objet ou un petit morceau de papier dedans sans avoir à mettre de la poudre partout …

j’ai investi dans une feuille de silicone pour embosser, cela protège mon plan de travail de la chaleur, la poudre ne colle pas, on la récupère facilement en repliant la feuille en 2 … idéal pour le plastic fou et le pistolet à colle ;o)

j’ai toujours un pinceau fin et sec à côté de moi quand j’embosse, avec lequel j’enlève la poudre qui s’est accrochée autour du motif imprimé. Si on n’enlève pas cette poudre, elle fond aussi et le motif perd de sa précision.

Je suis certaine que Karine, Nickie et Sandra partageront avec vous de nouveaux « trucs & astuces » et vous verrez le résultat de leurs tests les semaines prochaines ;o)